e liquide - composition cbd

Ce n’est un secret pour aucun vapoteur, un petit nouveau e liquide vient de faire une entrée fracassante dans le monde des e liquides : le CBD. Ces trois initiales, contraction de Cannabidol, viennent en effet bouleverser le monde de la cigarette électronique. Et pour cause : la substance est directement issue du cannabis. Pourtant, les e-liquides comportant du CBD diffèrent peu de ceux que les aficionados de la vape trouvent communément chez leur fournisseur habituel. En effet, leur composition est similaire : propylène glycol, glycérine végétale, arômes… La seule différence notoire réside dans l’absence de nicotine. Ici, c’est le taux de CBD qui vient remplacer celui de l’accoutumant avec les mêmes dosages que l’on peut trouver dans les e-liquides traditionnels. 0, 30, 100, 300, 600 mg/ml… Toutes les possibilités sont envisageables selon l’effet recherché, l’accoutumance en moins. De plus, les e liquides au CBD produisent un hit naturel proche des effets recherchés par le vapoteur.

Qu’est-ce que c’est le Cannabidol ?

Il faut rappeler que le Cannabidol est l’un des 85 composants de la plante de Cannabis. Contrairement au THC (contraction de tétrahydrocannabinol), un autre composant bien plus polémique puisque ce dernier provoque des effets secondaires lors de sa consommation, le CBD dispose de nombreuses utilisations médicales.

Quelles sont les effets du CBD ?

Mais alors, quelles conséquences pour les vapoteurs adeptes du CBD ? Contrairement à la nicotine, le e liquide à base de CBD n’entraînerait ni effets psychotropes, ni addiction avérée. Mieux, nombreux sont les consommateurs à l’utiliser de manière thérapeutique. Ainsi, des dizaines d’études mettent en valeur les effets bénéfiques du CBD :

  • Anti-convulsif
  • Antioxydant
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-psychotique.

Le e liquide CBD est-il légal ?

Par ailleurs, la question de la légalité d’un tel produit peut légitimement se poser. Que les adeptes des e liquides contenant du CBD se rassurent : sa consommation est parfaitement légale. En revanche, son extraction depuis la plante par des particuliers est strictement interdite. Ainsi, les lois européennes stipulent qu’un produit contenant du CBD est autorisé s’il contient moins de 0.2% de THC dans sa composition. Autre preuve inéluctable : le Sativex, premier médicament à base de CBD, a été autorisé en France en 2015. Idem pour le Marinol, utilisé en complément de traitements lourds contre le VIH ou le cancer afin de stimuler l’appétit.

Le succès du CBD

Avec une arrivée sur le marché à la fois attendue et controversée, le succès des e liquides contenant du CBD est retentissant. Le produit étant relativement récent, on ne dispose pas encore des chiffres officiels concernant les ventes. Cependant, force est de constater que l’offre en ligne est de plus en plus conséquente avec l’éclosion de centaines de sites internet dédiés. Par ailleurs, nombre de boutiques physiques spécialisées dans la vente d’e liquides n’hésitent plus à proposer des mélanges à base de CBD à leur clientèle. Preuve de sa démocratisation et de son très probable succès dans les années à venir chez les vapoteurs.