pneumologue bertrand dautzenberg

Le pneumologue Bertrand Dautzenberg, un grand défenseur de la e-cigarette.

La nouvelle est un signe fort envoyé à la ministre de la Santé Marisole Touraine. Ce mercredi 28 octobre, Cent vingt professionnels de santé on lancé un appel en faveur de la cigarette électronique. Parmi les signataires on retrouve des médecins, des pneumologues, des tabacologues, des addictologues et également des cancérologues.

Une aide précieuse pour lutter contre le tabagisme

Les professionnels de santé s’appuient sur le rapport du ministère de la Santé britannique publié en septembre dernier, qui concluait que vapoter est 95% moins nocif que fumer. Le rapport explique également que les très faibles dégagements de nicotine ne comporteraient pas de risques pour les vapoteurs passifs. Enfin le rapport recommande la promotion de la e-cigarette auprès du grand public et des professionnels de santé. Les 120 médecins signataires de l’appel, souscrivent pleinement aux conclusions de l’enquête britannique et à l’opportunité que représente la cigarette électronique dans la lutte contre le tabagisme.

Suivre l’exemple du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni fait exemple de modèle dans la lutte anti-tabac avec des chiffres bien plus encourageant qu’en France. Grâce à une politique de prix élevée et une bonne exploitation du potentiel de la cigarette électronique, la population de fumeur adulte est en train de descendre sous les 18% outre-Manche. Alors qu’elle augmente en France avec plus de 33% de la population adulte qui fume.

Quand on sait que la stratégie Française est diamétralement opposée à la stratégie Anglaise en matière de lutte contre le tabagisme, il y a de quoi se remettre sérieusement en question. En effet, les seules facteurs efficaces pour faire baisser le nombre de fumeurs ont été l’augmentation nette du prix du paquet comme en 2004 et le succès de la cigarette électronique en France à partir de 2013. Pourtant, aussi incompréhensible que cela puisse paraître, la stratégie de la ministre de la Santé est de ne pas augmenter significativement le prix du tabac, on sait bien que les augmentations légères n’ont aucun impact, et de réglementer la cigarette électronique en la traitant de la même manière que le tabac.

C’est cette incohérence que les 120 médecins ont choisi de remettre en cause pour défendre une vraie stratégie de réduction des risques pour laquelle la cigarette électronique pourrait être un outil fantastique pour arrêter de fumer.

Des chiffres implacables en faveur de la cigarette électronique

choisir cigarette electronique

Le Dr Philippe Presles médecin et tabacologue, qui est à l’initiative de l’appel, rappelle que « depuis plus de 10 ans que la cigarette électronique existe nous en sommes à zéro mort et zéro malade.« Alors que dans le même temps il est démontré que le tabac est responsable de 73 000 morts prématurées chaque année en France. Pourtant « les gens ont moins peur du tabac » que de la cigarette électronique. Enfin, on peut rappeler qu’en 2014, 400 000 personnes ont arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique.

Un appel massivement relayée

Il faut également le souligner, car en matière de cigarette électronique, les médias se sont beaucoup plus distingués en relayant des polémiques abusives qu’en diffusant des études plus en phase avec la réalité des premières enquêtes scientifiques. Le fait que les principaux médias relayent en gros titre « 120 médecins lancent un appel en faveur de la cigarette électronique » est évidemment une bonne nouvelle pour redonner aux yeux du grand public toute sa légitimité à la cigarette électronique. Surtout après avoir été injustement remise en cause à plusieurs reprises cette année.

Si cet appel peut changer la stratégie en terme de santé publique et aider vraiment des fumeurs à sortir du tabac, alors on pourra dire que cet appel aura été déterminent.